Destination IFSI
Bienvenue sur Destination IFSI !

Ce forum est un support qui offre nombreux avantages pour arriver aux concours zen ! La démarche à suivre est simple : Fait nous une petite présentation pour qu'on puisse connaitre tes besoins et lance toi à corps perdu dans la culture générale et les tests d'aptitudes ! (Dit comme ça, ça donne un peu plus envie ? =p)

Bonne préparation !

Les points noirs des droits des malades

Aller en bas

Les points noirs des droits des malades

Message par lycos le Jeu 27 Mar - 6:27

Le sixième baromètre annuel sur les droits des patients, réalisé par le Collectif inter associatif sur la santé (CISS, usagers), souligne quelques points d’amélioration, mais aussi plusieurs dysfonctionnements dans l’accès à l’information et aux soins. Le médecin traitant reste plébiscité.
Sources d’information en santé : le médecin traitant jugé le plus fiable, Internet relégué
Si le niveau général théorique d’information sur les situations courantes (état de santé, parcours de soins, coût et prise en charge des soins et médicaments) est jugé satisfaisant (et progresse), un tiers des patients s’estiment mal informés sur les modalités pratiques d’accès au dossier médical et les démarches concrètes à effectuer en cas de problème grave lié aux soins.
Concernant les sources d’information sur la santé, le médecin traitant, les spécialistes et les pharmaciens obtiennent la confiance de la quasi-totalité des patients interrogés. Les services de santé disponibles en ligne (e-consultation de médecins par exemple) n’inspirent confiance qu’à 30 % des usagers. Enfin, Internet ne peut remplacer les services de santé « traditionnels » pour 70 % d’entre eux.
Refus de soins : les patients en ALD les plus exposés
4 % des usagers se disent victimes de « discrimination » de la part d’un professionnel ou d’un établissement qui leur a refusé l’accès aux soins. Cette proportion grimpe à 9 % pour les personnes en affection longue durée (ALD) et à 12 % chez les ouvriers. Ces résultats déclaratifs sont à nuancer au regard des motifs qui justifient le refus de soins (dans 40 % des cas, la raison de santé particulière du patient est invoquée).
Plus préoccupant, 5 % des usagers affirment avoir été confrontés à une demande de « dessous-de-table » au cours des trois dernières années. Ils étaient 3 % en 2007. 8 % des patients en ALD se sont vu réclamer « une somme en espèce sans facturation » par un professionnel de santé.
• Droits des malades trop méconnus en situation de fin de vie
17 % des personnes interrogées ne savent pas qu’elles peuvent refuser ou interrompre un traitement. De plus, 20 % ignorent qu’elles peuvent rédiger des directives anticipées pour leur fin de vie. Enfin, des droits « aussi élémentaires » que l’accès au dossier médical ou l’information sur le coût des soins sont ressentis comme « mal appliqués » par plus d’un tiers des usagers, regrette le CISS.

lycos
Visiteur
Visiteur

Messages : 15
Date d'inscription : 11/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum